Une pile H2SYS à Monaco

14 juin 2019

A l’occasion de la course motonautique organisée par le Yacht Club de Monaco qui se déroulera du 2 au 6 juillet 2019, le bateau de l’équipe SBM Offshore- IMODCO sera équipé d’une pile à combustible AIRCELL conçue par H2SYS. Celui-ci sera  aligné sur la grille de départ pour les courses d’endurance  et de vitesse et fonctionnera à l’hydrogène.

Afin d’accompagner l’équipe en charge de la conception du semi-rigide, H2SYS a développé la chaîne de production et de conversion électrique, composée d’une pile à hydrogène 3 kW, d’un convertisseur DC/DC et d’un pilotage par Modbus.

L’hydrogène : une solution à l’honneur du Solar & Energy Boat Challenge

En 2014, le Yacht Club de Monaco lançait la première course Solar & Energy Boat Challenge dont le but est de  développer de nouveaux systèmes de propulsion – performants et endurants – à partir des énergies bas carbone.

Cette année, pour la  6ème édition du challenge, les organisateurs prônent l’objectif « 0 émission ». Ainsi, l’hydrogène s’invite à bord des bateaux :

L’hydrogène, en tant que vecteur d’énergie, peut être stocké de manière durable. De nombreuses applications sont en cours d’étude pour une utilisation dans la marine, à bord des bateaux de plaisances ou même sur des ferrys. L’hydrogène peut servir de carburant pour alimenter d’une part le moteur du bateau et d’autre part afin d’alimenter les auxiliaires. Il peut être produit localement sur les ports ou à proximité à partir des ENR classiques (solaires, éolien, hydraulique, énergies marines).

L’hydrogène n’émet pas de CO2, c’est donc dans une perspective de préservation de l’environnement qu’il s’invite dans le port de Monaco pour ce Challenge, avec l’ambition d’une marina « verte » pendant toute la durée de l’événement.

Port de Monaco

AIRCELL, des piles à hydrogène prêtent à intégrer pour les industriels

Lors des étapes de conception du bateau, H2SYS a été sollicité afin de fournir une pile à combustible pour l’alimentation d’un moteur de 5 kW. Une pré-étude a permis de dimensionner l’architecture électrique du système à partir d’une pile 3 kW et d’un super cap de 53 Wh.

Ces choix techniques ont été réalisés en prenant en compte la contrainte de l’endurance, c’est à dire de parcourir la plus longue distance avec une quantité limitée d’énergie. Ainsi, le choix d’un système refroidi par air s’imposait pour éviter le recours aux auxiliaires.

Schéma simplifié

L’utilisation d’un super condensateur (super cap) permet de réguler et de lisser la puissance délivrée de la pile pour la faire fonctionner à des points de rendements optimaux. Les phases transitoires de montée en puissance sont ainsi transparentes pour le moteur.